Biographie

Minoliti Salvatore est né à Reggio Calabria en 1976. Il est un artiste éclectique que depuis l’enfance se rapproche de l’art. Il commence un parcours des études des techniques picturales. Apres cette phase intense de connaissance l’artiste avertie de plus en plus d’anxiété de libérer son façon de créer par les conditionnements de la convention.
Pour Minoliti l’art est si important qu’elle coïncide avec l’existence même.
Elle est plein de passion, de souffrance, de joie, de fatigue, de malaise, de beauté non seulement dans un sens purement esthétique, mais aussi comme merveilleuse et impudique expression de l’imaginaire, des secrets cachés même à la conscience.
L’acte de la création devient de plus en plus nécessaire et concrètement thérapeutique. C’est une fuite de la normalité qui veut lui dévorer.
En outre l’artiste ressent un fort besoin d’entrer en contact avec l’autre, de communiquer et cet indépendamment de la nature de la signification du message transmis.
La certitude de pouvoir établir un seul point de contact signifie immense espoir de libération de la solitude.
Les dernières œuvres sont composés de matériaux de récupération et organisés dans l’espace de manière tridimensionnelle.
Le choix du tridimensionnel n’est pas casuelle, mais elle est la prise de conscience de ne pas pouvoir annuler l’illusionnisme spatial.
Le protagoniste n’est plus la toile, la surface sur laquelle nombreuses personnes ont peint pendant des siècles, mais le protagoniste est la matière que devient un élément fondamental de l’espace.
Donc la matière, à l’origine nue et essentielle, retravaillée devient une œuvre d’art si bien que la forme coïncide avec celle du matériau. La série d’œuvres ‘’Tangles’’ est un ensemble de fils complexes qui rappellent les méandres du cerveau. Multiforme des méandres qui parlent de perdition et rédemption, de courage et de peur, de bien et de mal, de mystères et des secrets jalousement gardés.
Des entrelacements inextricables, des labyrinthes compliqués, dans lesquels il est facile de se perdre, mais avec un fort désir de les démêler d’une manière ou d’une autre. Donc les enchevêtrements de Minoliti symbolisent le chaos, mais en même temps l’effort pour lui imposer un ordre.